Isabel Wets « murs murs »

3 Isabel 1

 

« La première impression quand on découvre une ville japonaise est surprenante.

On rencontre des foules de personnes automatisées, guidées par l’habitude, des voies ferrées et des autoroutes qui se superposent sur plusieurs niveaux, des supermarchés accolés aux temples, des carrefours décorés par une multitude de passage pour piétons qui partent dans tout les sens. Bref, nous sommes face à une modernité tapageuse qui semble malgré tout en parfaite harmonie.

On tombe vite sous le charme des quartiers qui nous amènent à découvrir un temple oublié, un jardin zen, une petite ruelle où la vie est suspendue quelque instant.

Là où les murs de la ville frissonnent sous les murmures des temples, chaque coin de rue nous amène à découvrir que le beau côtoie le laid, que la tradition flirt avec la modernité et que finalement, l’éternel est très proche du divin.

Cette série de photographies est un voyage parallèle entre le jour et la nuit entre le yin et le yang, entre le ciel et la terre, entre spiritualité et modernité. »

 

(Isabel Wets, septembre 2014)