>> Jean-Paul Emonds-Alt

2 JPEA-2 A3demiHoriz.indd

 

Voir aussi: www.emonds-alt.net

Né en 1928, il a étudié la sculpture à  La Cambre, dans l’atelier d’Oscar Jespers. Certaines de ses sculptures ont figuré à L’Exposition universelle de 1958, d’autres ornent l’espace urbain bruxellois. En 1957, il a fait au Congo un long séjour qui a marqué son travail. Les photographies qu’il en a ramenées ont fait l’objet d’une exposition à la Galerie Verhaeren. Il s’est passionné pour le design, qu’il a enseigné à La Cambre, créant notamment le logo du métro de la capitale. Plus récemment il a exploré la peinture, et a conçu entre autres, avec Marthe Wery, des vitraux pour la collégiale de Nivelles. Non sans poursuivre son oeuvre sculptée, puisqu’en en 2005 à Louvain-la-Neuve, était érigé son monument dédié au Père Kolbe et aux déportés des camps nazis. 

Jean-Paul Emonds-Alt avait choisi d’intituler son exposition « Ma guerre en cartons »…

Cet ensemble de dessins est une synthèse de ses préoccupations et de son talent.

Elle ramène sur un même plan les deux guerres mondiales et – par le titre ironique que l’artiste lui a donné – en montre la dérision.

Elle mêle ses souvenirs personnels de la souffrance, du danger et du courage (son père et son oncle sont morts dans des camps de concentration), et sa curiosité fascinée pour les machines qui en sont les instruments.

Elle montre enfin son talent de dessinateur hors pair, au graphisme à la fois souple, élégant et tranchant – à l’image de lui-même sans doute, et de sa vision du monde…

Jean-Paul, qui habitait depuis plus de vingt ans à Watermael-Boitsfort, est décédé brusquement au mois d’août… Adieu l’artiste!

Madeleine a souhaité maintenir l’exposition prévue… Merci à elle!